À propos

à la Une

Centrales villageoises

Le jeudi 22 janvier s’est déroulée à la SAR une réunion publique où les Centrales Villageoises ont présenté leur projet de construction de centrales constituées de  panneaux photovoltaïques. Une société de statut SAS a été constituée, elle recherche pour l’instant des actionnaires et des projets à réaliser. Le but de la réunion était avant tout de trouver des actionnaires.
Les actionnaires déjà déclarés et les membres du Conseil Municipal de Reventin-Vaugris constituaient la majorité du public peu nombreux, j’étais probablement le seul reventinois dans la salle (en dehors des membres du Conseil). J’avais déjà assisté à une réunion de cette même société le 19 octobre 2017 (ici) alors quelle était en cours de constitution.

Le jeudi 22 janvier s’est déroulée à la SAR une réunion publique où les « Centrales Villageoises » ont présenté leur projet de construction de centrales photovoltaïques. Une société de statut SAS a été constituée, elle recherche pour l’instant des actionnaires et des projets à réaliser. Le but de la réunion était avant tout de trouver des actionnaires.

Les actionnaires déjà déclarés et les membres du Conseil Municipal de Reventin-Vaugris constituaient la majorité du public peu nombreux, j’étais probablement le seul reventinois dans la salle (en dehors des membres du Conseil). J’avais déjà assisté à une réunion de cette même société le 19 octobre 2017 (Ici) alors quelle était en cours de constitution.

Continuer à lire … « Centrales villageoises »

Publicités

Cohérence verte

Dans une logique toujours plus vert, notre municipalité s’est engagée dans le délire écologique en voulant faire plus que ne le demande la loi.
Donc le glyphosate est scrupuleusement interdit sur le territoire de la commune pour les services municipaux et pour les particuliers, mais pas pour les agriculteurs qui occupent la plus grande partie du territoire.
En conséquence nos routes et chemins ne sont plus entretenus par des moyens chimiques, les talus sont rarement tondus, ce qui laisse à l’ambroisie toute latitude pour croître.
Je ne peux pas (et ne veux pas) désherber à la main le chemin le long de ma propriété et du transformateur adjacent comme je le faisais auparavant, ce qui donne ceci :

bty

L’année dernière ENEDIS a creusé une tranchée sur le chemin et la refermée avec du goudron de mauvaise qualité. Depuis, dès que la température dépasse 25°C le goudron fond en dégageant des vapeurs toxiques et cancérigènes.

Moralité :

On interdit le glyphosate, dont la toxicité reste à prouver, ce qui permet à l’ambroisie hautement allergène de prospérer, et dans le même temps, on nous fait respirer des vapeurs de goudron cancérigènes, sans que quiconque s’en émeuve.

Qui paie ? …. VOUS !

Une borne de recharge pour voiture électrique sera inaugurée ce vendredi devant le gymnase.

Vous n’avez pas de voiture électrique, pas de problème, VOUS payez cette borne quand même de manière indirecte. En effet ces bornes sont financées  :

  • à hauteur de 50 % par l’ADEME , mais l’ADEME est financé par des subventions, c’est à dire VOS impôts, taxes et autres contributions.
  • à hauteur de 35 % par le SEDI (groupement de communes de l’Isère) financé par VOS impôts, taxes et contributions.
  • le reste 15% est financé par la commune, c’est à dire VOS impôts, taxes et contributions.

Ces bornes permettent de recharger simultanément un véhicule en charge lente (4h environ) et un véhicule en charge rapide (1h30 environ). Vu les temps nécessaires on peut se demander comment et qui utilisera cette borne.
Faute de sortie d’autoroute elle ne sera pas utilisée par le trafic grande distance ; les habitants ont financièrement intérêt à charger chez eux vu les tarifs pratiqués ; les utilisateurs du stade ne prendrons pas le risque de venir charger au cours d’une manifestation, la seule borne disponible risque d’être déjà occupée par quelqu’un d’autre !

Enfin que faire à Reventin pendant que la voiture se recharge ? Aucune activité disponible type galerie marchande ou restaurant à proximité, rien le désert !
On voulait revitaliser le centre village et l’on installe la borne de recharge au gymnase, comprenne qui pourra.

Après le panneaux photovoltaïques de l’école financés par VOUS à travers les subventions et les taxes sur l’électricité, la borne de recharge financée par VOUS, les projets de la commune VOUS coûtent chers par le biais de vos impôts, ce n’est pas gratuit lorsque l’Etat paie, car c’est VOUS qui payez l’Etat.

Des bornes sont installées dans l’Isère depuis 2016, avec le recul on aimerait avoir le bilan financier de l’opération avant que de nouvelles bornes ne soient installées à NOS frais.

 

Paillettes, CO² et hypocrites

Cette semaines deux événements « culturels » (ils dépendent du ministère de la culture, c’est pourquoi je leur donne ce qualificatif) ont lieu : l’Eurovision et le festival de Cannes.
Le point commun de ces deux événements, c’est la présence de personnes, farouchement opposées à la consommation de masse, et qui exposent avec impudeur leur luxe et leurs excès. Continuer à lire … « Paillettes, CO² et hypocrites »

Pablo

Si certains se demandent encore pourquoi j’ai cessé toute collaboration avec la municipalité, un nouvelle manifestation « soirée autour de Pablo Neruda et Luis Sepulveda », me donne l’occasion de préciser les circonstances.

Pendant toute la période où j’ai participé aux réunions de la commission culturelle de Reventin, le projet d’une manifestation autour de l’oeuvre du grand Pablo Neruda est revenu systématiquement à chaque réunion.

Je n’apprécie pas la poésie (mais je respecte le choix de ceux qui aime ce type de littérature) et, ne connaissant pas l’auteur j’ai recherché des informations.

Cet homme adulé par certains a tout de même dans l’ordre chronologique :

  • Violé une femme à Ceylan lorsqu’il y était consul en 1929 (source Wikipedia)
  • Abandonné sa femme et surtout sa fille gravement handicapée (recueillie par une famille d’accueil aux Pays Bas), ce qui est tout de même un peu fort pour quelqu’un qui est connu pour ses poèmes d’amour !! (ici).
  • écrit des œuvres à la gloire de Staline (Chant à Stalingrad et Nouveau chant d’amour à Stalingrad).
  • écrit un article d’éloges à Batista (27/11/1944 El Siglo) le sanguinaire dictateur cubain destitué par un autre dictateur Castro.
  • écrit un livre à la gloire de Fidel Castro , sublime retournement de veste qui prouve un opportunisme malsain (Chanson de geste 1960) .
  • rencontré Mao, un autre grand démocrate connu (de 45 à 72 millions de morts suivant les sources) .
  • Sympathisé avec Che Guevara (ici), tortionnaire et assassin.
  • Etc …..

La cause de sa mort lors de la prise du pouvoir par Pinochet en 1973 est contestée, certains estiment qu’il a été empoisonné alors qu’il était traité pour un cancer de la prostate. Même s’il a été « exécuté » cela n’excuse en rien de ses actions personnelles et ne fait pas de lui une personne respectable.

J’ai toujours méprisé Jean Jacques Rousseau, cet imposteur qui a écrit un traité sur l’éducation des enfants, alors qu’il avait abandonné les siens (5 enfants) à l’assistance publique, de même je ne peux pas accepter que l’on rende hommage à un opportuniste admirateur des tyrans les plus sanguinaires de la planète. Quel est l’intérêt d’admirer l’oeuvre d’un homme en ignorant son horrible face cachée ?

Cet hommage à Neruda s’inscrit dans un cycle sur « les Amériques » auquel j’ai participé en novembre par une conférence sur les paysages des parcs US.
Ne voulant pas cautionner d’une manière ou d’une autre une municipalité de plus en plus sous l’influence du lobby vert extrême et admirative de cet homme peu recommandable, j’ai décidé par respect pour mes idées et moi-même, d’arrêter toute collaboration.

 

 

 

 

Vous avez aimé les G.J.

Vous avez aimé les G.J, vous aller aimer les blouses blanches.

Si vous ne surveillez pas de très très près vos remboursement de soins de santé, vous ne connaissez pas la nouvelle tarification des honoraires de dispensation, autrement dit ce que vous payer pour que votre pharmacien vous vende des médicaments.
Ce qui a attiré mon attention, c’est le nombre de lignes sur un bordereau de remboursement, pour une ordonnance de 5 médicaments, il y a 19 lignes (10+9, dix neuf).

Continuer à lire … « Vous avez aimé les G.J. »

Espèces invasives

Un rapport intitulé « Guide des espèces invasives de la commune de Reventin-Vaugris », (ici) à été écrit par un stagiaire Monsieur Henry HAVARD.

Un bon point pour la mise en page de ce document très soignée et d’aspect agréable.
Ce rapport est un état de lieux sur la présence d’espèces végétales et animales invasives en février 2019. ll serait intéressant  de connaître l’évolution de la situation au fil du temps à l’aide d’une carte détaillée pour chaque espèce.

Le rapport n’évoque pas la méthodologie et les limites de l’étude : enquête sur le terrain, dans quelles zones, enquête auprès des habitants, auprès des professionnels ?

Sans surprise les espèces invasives sont surtout présentes le long de la RN7, elles profitent toujours des voies de communication pour se propager. Je suis étonné qu’il ne soit jamais fait mention des abords de la voie ferrée. Cette zone n’a peut-être pas été étudiée en un temps de stage aussi court.

J’ai noté que le rapport n’évoque que les plantes invasives « étrangères » au territoire, pourtant, il existe des espèces autochtones (ronces, orties) qui sont aussi invasives et contre lesquelles il convient de lutter. **

L’ambroisie
Cette plante très allergène est un gros problème sur la commune, on le savait déjà.

  • Son éradication est difficile car arracher les plans à la manuellement demanderait une main d’oeuvre nombreuse et inexistante.
  • Le fauchage municipal des talus est devenu raisonné (au nom de la protection de la faune) il n’élimine plus la plante le long des talus.
  • Le traitement chimique au glyphosate (efficace) est interdit au nom des lubies écolo.

La menace que la mairie de procéde à la destruction des plans d’ambroisie aux frais des particuliers est une triste plaisanterie, puisque aucune méthode ne le permet de le faire, et surtout la dite mairie ne montre pas l’exemple (impasse du Fort 17/08/2018) :

IMG_20180817_181954b.jpg

Frelon asiatique

Il est présent sur le territoire communal, j’en ai vu par deux fois dans mon jardin au cours de l’été 2018, sans découvrir de nid.

Chenille processionnaire

Les produits de lutte contre cette espèce sont disponibles dans toutes les bonnes jardineries locales, souvent moins chères que chez le fournisseur cité dans le rapport.

Coccinelle

Cette espèce n’est pas citée, peut-être parce qu’elle a été introduite en France dans le cadre de « la lutte biologique » contre les pucerons (ici), c’est un échec cuisant des méthodes naturelles écolos. Chaque année, je trouve des amas de ces bestioles agglutinées dans les rails de mes volets.

Guêpes vespula

C’est une espèce locale, mais elle n’en est pas moins envahissante, elle colonise les toitures et les haies.
Je m’étonne que les guêpes prolifèrent sur le territoire de la commune, et qu’en même temps les abeilles disparaissent. Ces deux espèces ont des modes de vie très proches, elles butinent les mêmes plantes avec les même produits phyto, alors pourquoi leur destin est-il différent ?


Comme je l’écrivais plus haut, l’important est de connaître la progression des espèces, mais aussi leur impact réel. Certains espèces sont en place depuis très longtemps le long des voies de communication sans constituer une menace, leur élimination n’est pas utile.
J’ai noté l’absence complète de produits bio dans la liste des méthodes de lutte. Pour lutter contre les plantes envahissantes, nous en sommes toujours aux vieilles méthodes paléolithiques de l’arrachage manuel et du dessouchage, faute d’utiliser des produits chimiques modernes.
Le changement de la faune et de la flore existe, il y a des inconvénients mais aussi des avantages, il serait honnête d’établir un bilan équilibré en évitant le catastrophisme systématique très en vogue actuellement.
Nous savons que le climat se réchauffe, les nouvelles espèces qui progressent sont peut-être plus adaptées au nouveau climat et suceptibles de constituer des pièges carbone efficaces.

Rien n’est totalement blanc, rien n’est totalement noir.

A suivre ….


PS : J’ignorai que notre commune dispose d’un « bureau de l’environnement ».

** Une influence climato-réchauffiste inconciente ?