Démocratie participative 2

Le compte rendu de la soirée du 10 mars 2017 a été mis en ligne par l’équipe municipale ici.

Comme la majorité des participants, j’étais intéressé essentiellement par le thème : « aménagement de la commune, embellissement, urbanisme, sécurité routière, circulation, stationnement« . J’ai déjà rédigé un article sur ce groupe de travail sous le titre  Démocratie participative.

Comme on pouvait s’y attendre, les gens s’intéressent à leur environnement immédiat, il va falloir élever le débat pour élaborer un plan d’activité réaliste, efficace et pluriannuel.

Groupes aménagement de la commune, embellissement, urbanisme, sécurité routière, circulation, stationnement.

C’est le thème qui a attiré le plus de participants motivés par l’état très dégradé de certains axes comme le chemin des Cimes ou le chemin des Joncs. Par l’intermédiaire de ViennAgglo et de la commune, c’est la responsabilité de l’Etat de construire et d’entretenir les réseaux de routes, de téléphone, d’électricité et d’eau.

Le transfert à l’agglomération de l’entretien des routes a été une catastrophe. Le revêtement de nombreuses voies date de plusieurs dizaines d’années et « l’entretien » consiste à remplir les trous par du goudron. Ces « réparations » hideuses ne résistent que quelques semaines.

Je suis toujours étonné de voir que les villages voisins s’en sortent mieux (Les Côtes d’Arey par exemple), les routes sont en meilleur état, le centre ville est équipé de trottoirs, les bas cotés sont entretenus. Pourquoi un tel écart entre les villages ?

Il est réconfortant de constater que je ne suis pas le seul à désapprouver la politique de tonte des bords de route suivant le principe du fauchage dit « durable ». Cette politique consiste en fait à ne rien entretenir, à laisser proliférer les mauvaises herbes (dont l’ambroisie), et donne une impression de village abandonné.

On en arrive à voir ceci :

IMG_20170129_160423.jpg

J’aimerais mieux voir cela :

23/08/2006 Bouligneux23/08/2006 Eglise de Sandrans

 

  • La signalisation est surabondante, incompréhensible, incohérente et inadaptée en de multiples endroits.
  • L’unanimité est faite sur la vitesse excessive des véhicules, mai alors QUI roule trop vite ?

 

cap-3116425-png_2750436_652x284.PNG

  • Je ne comprend toujours pas l’utilité d’une halte pour les camping-cars au centre village. Ces véhicules de grand gabarit, transitent sur la voirie inadaptée sans que le village y trouve un intérêt quelconque.
  • Les aménagements devant « La Poste » sont accidentogènes, les îlots sont difficilement visibles la nuit et par temps de pluie.
  • L’affichage lumineux dont l’utilité reste à démontrer est placé à cet endroit dangereux.
  • La question de l’urbanisme et de l’urbanisation n’a pas été abordée que pour dire qu’il ne fallait plus de construction. Vienne n’a plus de terrain disponible, la population augmente, les communes de banlieue vont obligatoirement recevoir de plus en plus de monde. A terme le caractère rural de la commune va disparaître, il serait préférable d’accompagner le mouvement plutôt que de le contrer dans une attitude de refus stérile. Le refus du changement est la pire attitude possible. La question des HLM n’a pas été abordée, pourtant ils coûtent au moment de la construction avec l’achat des terrains, un coût lorsque les habitants utilisent les service publics (école), un manque à gagner car les organismes de HLM ne paient pas la taxe foncière. Le locatif privé n’a pas ces inconvénients.
  • Personne n’a évoqué l’utilité du PLU, cette foutaise monstruosité administrative qui nous a coûté cher (combien exactement ?) et que personne ne respecte (exemple la hauteur des murs de clôture). L’Etat lui même ne respecte pas ses engagements puisque ViennAgglo et Mr Kovacks, peut veut construire un échangeur, volontairement ignoré dans l’élaboration du PLU, sans tenir compte de l’avis des populations.
  • La sécurité des biens et des personnes n’a pas été abordée, pourtant c’est le premier devoir de l’Etat et la raison même de son existence. Il se produit régulièrement des cambriolages incivilités sur le territoire de la commune (2 en une seule nuit au Tabac-Presse), il serait judicieux d’envisager des mesures au delà d’une simple augmentation des rondes des gendarmes. Une affiliation aux « voisins vigilants » serait à envisager.

Groupe animation, festivités, culture, sport et associations.

  • Les participants de ce groupe ont regretté l’absence d’animations, mais en même temps des événements, comme la fête des voisins, ont capoté faute de participants. « On » veut, mais « on » ne participe pas. Les associations organisent régulièrement des manifestations, si cela ne suffit pas, tout un chacun peut créer une association dédiée à l’animation de son choix, sans attendre que l’Etat (la commune) le fasse.
  • J’ai noté que le groupe regrettait le manque d’activités pour les enfants d’assistantes maternelles. Pourquoi seulement les enfants des assistantes maternelles ? Les autres enfants n’ont pas le droit aux mêmes avantages ? N’est-ce pas le rôle des assistantes maternelles de proposer des activités aux enfants sous leur responsabilité, pourquoi la commune doit-elle intervenir ? La fâcheuse habitude qui consiste à segmenter les « bénéficiaires » d’une loi, est un problème politique majeur de ce pays dont la devise contient pourtant le mot : « égalité ».
  • Au cours du dernier conseil municipal, la question d’un sur-équipement de la commune en installations sportives avait été posée. Je note que certains voudraient des facilités pour faire de la boxe. Je suis contre une aide à un « sport » qui consiste à frapper un être humain jusqu’à ce qu’il perde connaissance, au détriment de sa santé physique et mentale.  Personnellement, j’adore le golf, je pourrais en avoir un ??
  • Certaines activités sportives ne sont pas proposées, mais chacun est libre de créer une association pour l’activité de son choix sans que l’Etat vienne systématiquement le prendre en charge.

Groupe environnement durable 

Les mots « durable », « solidaire », « citoyens » sont tellement utilisés de nos jours, qu’ils n’ont plus aucune signification. On retrouve cette confusion dans la multiplicité des sujets abordés qui recouvrent les objectifs d’autres groupes.

Je retiens trois points :

  • Pourquoi le village doit-il conserver son caractère rural ? Pourquoi rien ne doit changer ? Le village a déjà perdu ce caractère, certains lotissements ressemblent plus à des corons qu’à des ferme dauphinoises. Si nos ancêtres avaient eu cette attitude, nous n’aurions pas ces cathédrales et ces châteaux qui font la fierté de ce pays, nous habiterions encore dans des grottes ou des huttes de branchages.
  • Il est regrettable que certains s’estiment autorisés à tourner pendant des heures dans le centre village avec des engins motorisés bruyants et fumants. Il est aussi regrettable que certains imposent leur musique bruit à tout le quartier à chaque occasion festive.
  • Personnellement, je regrette l’absence de ramassage des déchets verts et des encombrants.

Groupe enfance jeunesse, école, parentalité.

N’ayant pas d’enfants à l’école, je ne peux écrire que sur des questions de principe, sans aborder les détails du fonctionnement.

Je constate que la construction de la nouvelle école nous a été vendue comme un moyen de supprimer les classes multi-niveaux et que dans la nouvelle école, toutes les classes sont multi-niveaux ??

Je suis contre le transfert à l’Etat de l’éducation des enfants, donc le contrat « enfance jeunesse » ne peut que me donner de l’urticaire, surtout lorsque les prestations sont assurées par une émanation d’un parti politique (Léo Lagrange).

Groupe santé, social, bien vieillir au village et Groupe  commerces, services de proximité, économie

Un des problèmes de la commune est la dispersion des habitants et des points d’attraction sur son territoire :

  • Le centre Reventin avec ses commerces, l’église, la mairie et l’ancienne école.
  • L’école primaire en bordure de ce centre et le marché.
  • les équipements sportifs au milieu mais isolés.
  • Vaugris lui même divisé en deux entités, le plateau avec La Poste et le tabac et la gare.
  • La Balme, plus tourné vers Vienne que Reventin.

Comme pour les activités sportive, les demandes de commerces n’ont comme limite que l’imagination de chacun, sans considération de rentabilité, des réglementations et des coûts. J’ai la désagréable impression de me trouver devant des enfants faisant des caprice en tapant du pied !

Le marché est un bon exemple de l’incohérence des réclamations, « on » veut un marché, mais il n’est guère fréquenté. Le déplacer (où ?) comme certains le suggèrent ne résoudra rien, ce n’est pas le problème. Ces commerces sont inexorablement en déclin.

  • J’ai déjà écrit mille fois sur le sujet, les gens veulent des commerces mais ils ne les fréquentent pas. Ils existait autrefois des commerces dans le village, ils sont MORTS car non RENTABLES (voir Commerces de proximité.). Personne ne veut se souvenir de la tentative de « Les Mousquetaires » qui avaient ouvert un relais avec le boulanger, l’expérience avait capoté après quelques mois faute de rentabilité.
  • Une supérette n’est rentable qu’à partir de 4 à 5000 habitants sans concurrence importante, ce qui n’est pas le cas de Reventin, puisqu’un commerce de produit régionaux et un Leader Price sont ouverts à Chonas. Comment peut-on envisager une seul moment l’ouverture d’une boucherie (pourquoi pas d’une poissonnerie ?) alors que celles de Vienne ferment les unes après les autres ?
  • Pour ouvrir une pharmacie, il faut 2500 habitants (c’est la loi). La tendance nationale est à la diminution du nombre de pharmacies. Nous ne pouvons pas à la fois vouloir brider le développement du village qui « doit » rester rural et avoir les commodités d’une grande ville. IL FAUT CHOISIR ! Ne serait-il pas plus raisonnable d’envisager d’autres solutions comme la livraison des médicaments à domicile ?
  • La demande d’un distributeur de billets ne sera JAMAIS satisfaite, je ne comprend même pas une telle demande.
    • Le CLIENTS paient de plus en plus avec des cartes et de moins en moins en liquide.
    • Les GOUVERNEMENTS (de droite ou de gauche) sous le prétexte de lutter contre le terrorisme souhaitent faire disparaître le liquide.
    • Les BANQUES suppriment les distributeurs sous utilisés et visés par les délinquants.
  • Demander plus d’offre de santé est en opposition avec la politique des ministres. Les politiques ont voulu réduire le nombre de médecin (c’est une des rares choses qu’ils ont réussi à faire) nous vivons maintenant dans un désert médical. Nous avons un médecin, n’est ce pas à lui d’organiser le fonctionnement de son cabinet en prévoyant ses remplacements pendant les vacances et le mercredi ? En quoi la municipalité (sans vexer personne) est-elle plus compétente dans la gestion d’un cabinet médical que le médecin lui même ?
  • Demander dans le village l’installation de spécialistes médicaux est une utopie, il faut s’en persuader et faire avec, dans certaines spécialités, même Vienne ne répond pas à la demande.
  • Un service de transport collectif pour une aussi petite commune rurale serait un gouffre financier. Là aussi il faut choisir entre ruralité et transports, l’automobile est le transport idéal en campagne, même si cela choque les idéologues verts. On nous parle beaucoup de convivialité et de vivre ensemble, la solution n’est-elle pas de s’entraider, voir d’utiliser UBER et ses équivalents ?
  • J’espère que les commerçants ont noté un manque de publicité et d’information à destination de leurs clients potentiels, ce travail de promotion leur revient.

Vouloir développer l’activité de la commune est fort louable, mais le rôle de la commune est d’assurer la sécurité des biens et des personnes, de mettre à disposition des réseaux performants, c’est à dire des routes en bon état, un réseau électrique fiable et un réseau téléphonique basé sur la fibre. Toutes les autres initiatives sont du domaine privé, à chacun d’organiser ses loisirs comme il l’entend, libre de créer des associations et d’organiser des activités.

Chacun peut contribuer à l’embellissement du village en faisant lui-même certains travaux. Je pense en particulier à l’entretien des extérieurs (talus, trottoirs) que chacun peut réaliser avec peu d’effort et peu de moyens. Ne pas stationner sur les parties engazonnées, tondre quelques m² supplémentaires, ce n’est pas très difficile. L’amélioration de nos conditions de vie commence par un effort de chacun pour nettoyer devant sa maison.

Heureusement, certains font des efforts et montrent l’exemple, alors que je félicitais un de nos concitoyens qui fleurissait à l’extérieur de sa propriété, il m’a fait remarquer que lui, de sa propriété, ne voyait pas son travail. (Il me lit, il se reconnaîtra !).

Personnellement je redoute le coté « ludique » de la prochaine réunion, par expérience ce genre de méthode conduit à une perte de temps au détriment de l’efficacité. Je n’ai jamais compris l’avantage d’introduire du « ludique » dans le travail.

J’espère que le processus « démocratie participative » ne va pas s’enliser dans les détails , j’espère que les frustrations personnelles ne vont pas depasser l’intérêt général, parce que tel ou tel point évoqué n’a pas été pris en compte.

En fin de compte, c’est le conseil municipal qui prendra les décisions (c’est son rôle) mais je ne vois pas comment il sera possible de concilier l’inconciliable.

On ne peut pas habiter une petite commune rurale et avoir les services d’une grande ville, on ne peut pas avoir des activités « gratuites » sans augmenter les impôts, on ne peut pas être une commune rurale et avoir des transports en commun, on ne peut pas vivre ensemble et « solidaire » si les individus refusent de se prendre en charge et attendent tout de la collectivité.

Dans tous les groupes, l’idée directrice est que la commune doit s’occuper de tout et s’occuper de nous. On sait où conduit cet état d’esprit d’assistanat universel : au communisme.

 PIGEON2

Publicités

Auteur : Daniel

Sur ce site, je vais publier mes réflexions sur la vie locale, nationale et plus, en fonction de l'actualité.

1 réflexion sur « Démocratie participative 2 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s