Vous avez dit « démocratie » ?

La démocratie est très mal en point dans notre pays, on peut même se demander si elle existe encore, quelque soit le niveau administratif.

Les exemples abondent au niveau national de pratiques douteuses d’une oligarchie incompétente, déconnectée des citoyens et des réalités. Nos politiques énergétiques, industrielles, écologique, fiscales n’ont aucun sens et aboutissent à des catastrophes en chaîne type AREVA, EDF, SNCF, RATP, Heuliès.

En plus de conduire le pays de manière « approximative », ces irresponsables, sans aucun scrupule, recourent aux emplois fictifs, s’attribuent des diplômes tous aussi fictifs et entretiennent leurs maîtresses aux frais du contribuable dans les palais de la République. Les mensonges diffusés par les médias et les politiques sont devenus notre quotidien, les mots perdent leur sens, les principes sont déformés et les faits réécrits.

Tout ceci ne présage rien de bon et pour ceux qui veulent encore réfléchir sur notre avenir et comprendre où nous allons, je conseille de (re)lire les livres prémonitoires : « La route de la servitude » de F. Hayek et « La grève » de Ayn Rand. Il est clair que le sort de la population est le dernier souci de nos « élites » corrompues.

Sur un plan local, il n’en va pas autrement.

Lors du dernier conseil de ViennAgglo jeudi 2 février, il a été décidé, par un passage en force du maire de Vienne, de soutenir la projet « central » pour le futur accès autoroutier.

Malgré une opposition massive de la population de Reventin-Vaugris, le maire de Vienne est inflexible et retient le choix contraire aux souhaits des citoyens. En représailles de son opposition aux dictas de Vienne, Madame le Maire de Reventin-Vaugris est punie et privée de délégation au conseil intercommunal, vont suivre sans aucun doute les pressions par refus de subventions. Pire que dans une cour d’école !

Vienne se préoccupe de problèmes écologiques dans ses murs, avec des mesures coûteuses que toutes les communes financent. On peut citer les vélos électriques, les voitures électriques, des travaux d’isolation non rentables et le projet ruineux fou inutile électoral de rendre l’Agglo énergétiquement positive, sans production de CO² ( pendant que le Japon prévoit de construire 45 centrales au charbon ici ! ), alors que le CO², on ne le répétera jamais assez n’est pas un polluant et dope la pousse des plantes ici

Par contre, passé l’octroi de la ville, ces préoccupations ne sont plus de mise, les mêmes personnes imposent les pires pollutions automobiles à Reventin-Vaugris sans aucun état d’âme

On peut légitimement se demander pourquoi Vienne, avec l’aide d’une partie de l’ex-conseil municipal, s’acharne sur cette solution absurde d’option centre, avec quel intérêt, pour qui, pourquoi ? Il est évident que les justifications financières de l’ordre de 4 à 5 millions ( l’équivalent de cinq PénélopeGate ! ) et les justifications agricoles ne sont que des prétextes.

Le mensonge ne fait pas peur aux membres de l’ex-conseil municipal qui continuent de dire que le choix de la variante centre est définitif et irrévocable. Pour ces travaux il faut respecter  une procédure décrite dans le fascicule de VINCI dont une étape importante est l’enquête d’utilité publique, à l’issue de cette étape le commissaire enquêteur peut dire non au projet, comme ici.

Lors du conseil municipal du 7 novembre, les nouveaux statuts de ViennAggglo ont été approuvés, dans la plus profonde indifférence des membres présents. Pourtant ces statuts permettent le transfert de la responsabilité du PLU de Reventin-Vaugris à ViennAgglo. Autoriser ce transfert, c’est donner à ViennAgglo, autrement dit au maire de Vienne, la possibilité de faire ce qu’il veut sur le territoire de la commune sans que nous puissions intervenir. Vu le problème en cours avec l’autoroute, c’est la porte ouverte à tous les excès de pouvoir. Je trouve scandaleux  que ce risque n’est pas été évoqué, ainsi que la possibilité pour le conseil municipal d’émettre un vote défavorable susceptible de bloquer ce transfert. C’est un mensonge par omission d’information. Heureusement le nouveau conseil veille au grain  et devrai voter le refus de transfert lors du prochain conseil le 10 février.

La structure administrative des agglomérations fait bien l’affaire de Vienne. La ville était asphyxiée par sa dette et les emprunts toxiques, l’agglomération lui a apporté indirectement les fonds dont la ville avait besoin en ponctionnant les communes alentour et particulièrement Reventin-Vaugris ( tout comme la région Poitou a été renflouée par l’Aquitaine ). Autant les infrastructures de Vienne sont entretenus, autant Reventin ressemble de plus en plus à une ville du tiers monde.

Que se soit au niveau national ou local, la démocratie est bien malade et le citoyen n’a plus beaucoup de pouvoir sur sa vie. Bon courage à notre Maire et son équipe qui doivent se battre dans un tel marécage.

Voir aussi l’excellent post de Monsieur Martial Fiat ici


Pour des raisons de santé, je n’ai pas eu la possibilité d’assister aux différents conseils, je serai aussi indisponible le 10 février, ce que je regrette beaucoup.

 

Publicités

Auteur : Daniel

Sur ce site, je vais publier mes réflexions sur la vie locale, nationale et plus, en fonction de l'actualité.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s