Après la réunion publique du Comité

J’ai assisté à la réunion du Comité pour un Échangeur au Sud de Reventin vendredi soir

Je suis complètement d’accord avec les conclusions de l’enquête présentée au cours de cette réunion qui rejoint mes propres analyses, même si je n’ai pas la même connaissance technique de tous les aspects du projet, la plupart des conclusions communes auxquelles nous aboutissons sont simplement dictées par le bon sens. Nous avons quelques différences mineures liées à notre sensibilité, notre lieu de résidence et nos habitudes de déplacements.

Je n’avais pas vu les difficultés des usagers du chemin du Lieuraz, que je n’emprunte jamais, ni le risque de basculement d’un poids lourd sur le lotissement de la Plaine.

A contrario, je pense que le Comité sous-estime les problèmes au niveau du pont du chemin de la Tour que j’emprunte régulièrement.

Le plus important, et j’adhère complètement à ce point de vue, c’est qu’un projet mal conçu dès le départ ne sera JAMAIS satisfaisant quelques soient les coûteuses « améliorations apportées » (1). Le représentant officiel officieux de la Mairie a bien essayé de nous convaincre que tout est joué et que ses coéquipiers faisaient tout pour être entendus et aménager le projet, mais les résultats obtenus jusqu’à présents ne donnent pas beaucoup de crédits à cette voie.

Il est vrai qu’il n’est pas facile de faire changer d’avis des gens qui n’ont aucun intérêt personnel dans l’affaire. Les préfets et sous-préfets ne seront plus là lors de la construction de l’échangeur, Vinci ne subira pas aucune conséquence négative du mauvais choix (en particulier financière) et les citoyens de Reventin ne peuvent pas bloquer la réélection du maire de Vienne (dans un récent article il dit vouloir faire encore deux mandats), ni même provoquer une réaction au conseil communautaire où nous n’avons qu’une seule voix. La seule qui risque quelque chose pour sa carrière est madame Celard. Mais ce n’est pas parce qu’il est potentiellement difficile de faire quelque chose qu’il faut capituler.

J’ai beaucoup apprécié la démonstration sur l’inutilité du mur anti-bruit de Monsieur Gérard Bailly (Merci monsieur Fiat de l’avoir cité, je ne connaissais pas son nom), même si je ne suis pas certain que tout le monde ai bien compris ce qu’est un décibel. Le document distribué par « Déterminés à vivre ensemble » est grossièrement faux. Baisser le bruit de 3dB revient à diminuer la puissance sonore du bruit produit de moitié, MAIS l’oreille comme la plupart des sens humains a une perception logarithmique. Le niveau sonore sans mur est probablement de l’ordre de 70dB, le bruit serai donc réduit 5.5dB à 64.5dB soit une baisse de l’ordre de 7 % !! Très loin de la promesse faite.

De plus un mur renvoie le son dans l’autre sens et sa construction augmentera les nuisances sonores vers la RN7. J’écris ceci par expérience, le son dans le quartier des Joncs ayant notablement augmenté suite à la construction des entrepôts sur le zone industrielle du terrain d’aviation. La démonstration sur l’inefficacité des mesurettes proposée était particulièrement convaincantes, en particulier le mur anti-bruit devrait faire au moins 150 m de long vers le sud ce qui n’est pas prévu. L’aménagement paysager le long des installations sportives n’aurait aucun résultat sur le niveau du bruit.

Pour cette réunion, la salle était bondée, malgré ce succès, notre quotidien local n’a fait aucun reportage dans sa version électronique gratuite (2). De même il n’a pas mentionné la conférence de presse du 9 décembre, alors qu’il relatait autres événements mineurs comme le repas de Noël des enfants à la cantine.

Le manque d’informations à la population est à l’origine du succès de la réunion, les habitants veulent savoir et comprendre. Le manque d’information sur les différentes péripéties municipale liées au projet et le refus de communiquer avec les citoyens lors du dernier conseil ont créer un énorme malaise.

Sur notre site internet municipal nous « bénéficions » d’un information sous forme de 4 liens vers un court communiqué de madame le Maire, d’un lien sur les modalités de vote et de candidature aux prochaines élections (origine préfecture) et de liens vers le site de Vinci. Par comparaison, le site des Côtes d’Arey consacre 25 pages de coupures de presse au sujet (ici).

NB : A la minute ou je publie ce billet, je découvre qu’une seconde liste se présente aux élections municipales et qu’un compte est ouvert au nom de « Tous concernés » sur Facebook. Affaire à suivre ….


1 Je sais de quoi je parle, j’ai été chef de projet.

2 L’abonnement papier est à mon goût beaucoup trop cher.

Publicités

Auteur : Daniel

Sur ce site, je vais publier mes réflexions sur la vie locale, nationale et plus, en fonction de l'actualité.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s