Conseil Municipal du 7 novembre.

Je reviens sur le déroulement du conseil municipal du 7 novembre, au cours duquel nous avons assistés médusés à un déni de démocratie rarement atteint. Un élu, parce qu’il est un élu, à un devoir d’information vis à vis de ses administrés. Si à un moment donné, les électeurs lui ont fait confiance, un élu doit justifier et expliquer ses actions, une élection n’est pas un blanc-seing, la fonction élective n’est démocratique que surveillée par les électeurs. La confiance comme le respect se méritent.

Un certain nombre de décisions ont été voté lors de ce conseil. Je pense que les personnes présentes n’ont pas compris toutes les implications des décisions prises. Les références à des articles de loi, décrets et autres oukases sont incompréhensibles pour la plupart d’entre nous. Les élus doivent aussi faire de la pédagogie et expliquer leurs actions au public présent dans la salle, voir pour eux-mêmes.

Il a été voté :

  • Convention d’étude avec EPORA pour la re-dynamisation du centre village, concernant un certain nombre de parcelles. J’ai eu la curiosité de noter les numéros des parcelles impliquées, cette opération dépasse très largement la zone des anciennes écoles. Quels sont les projets envisagés sur cette zone ? De nouveaux HLM? Mystère.
  • Délégation du droit de préemption à EPORA quelles sont les conséquences de cette décision ? Si j’ai bien compris EPORA achète des terrains et les revend suivant le modèle des SAFER de triste mémoire qui contrôlent les transactions des terres agricoles en se payant sur la bête. N’est-ce pas un abandon de compétence à un organisme administratif extérieur non élu ?
  • Subventions au collège de l’Isle 9 € par élève.
  • Rectification du montant du fond de péréquation à 20 195 €. Cette somme est payée par Reventin-Vaugris pour renflouer le budget des communes en faillite suite à des dépenses inconsidérées (comme Vienne) ? Autrement dit, nos routes sont en très mauvais état mais nous payons pour celles des communes dépensières. Cette disposition (légale) est un pousse au crime des gaspilleurs.
  • Approbation des nouveaux statuts de ViennAgglo. L’aménagement du territoire de la commune fait l’objet d’un vif débat avec ce projet de construction d’un échangeur autoroutier. Ce projet n’avait même pas été envisagé lors de l’élaboration du PLU (Coût de ce document inutile ?). Au cours de cette séance du conseil, en accord avec la loi ALUR (ici) et l’auto-modification des statuts de ViennAgglo, le compétence du PLU est transférée à ViennAgglo. Autrement dit, alors que le PLU de la commune n’est pas respecté par Vienne, le conseil municipal accepte sans broncher, sans aucune remarque, cette nouvelle perte de contrôle de l’avenir de la commune.

Madame le Maire a signalé que les statuts de ViennAgglo sont disponibles sur le site de l’Agglo, si quelqu’un peut me donner le lien, je ne l’ai pas trouvé. Merci.

 

Il a été voté des travaux sur l’éclairage public :

Ces travaux s’inscrivent dans le contexte  du dispositif TEPCV (Territoire à Energie Positive pour le Croissance Verte), une autre lubie ruineuse de ViennAgglo. Il y a belle lurette que notre territoire est à énergie positive avec la centrale du barrage de Vaugris (une énergie très verte) et la centrale de Saint Alban qui n’émet pas de CO².

Il s’agit donc de produire de l’électricité avec des éoliennes et des panneaux photovoltaïques. En résumé, c’est l’idée lumineuse merveilleuse qui consiste à produire de l’électricité le jour, au moment où l’éclairage public est éteint, et de ne pas en produire la nuit quand on en a besoin !

Le compte rendu du conseil municipal du 7 novembre est en ligne (ici). On peut y lire que la rénovation de 45 points d’éclairage va coûter 26 555 € directement à la commune (montant prévisionnel non définitif), sans qu’il soit précisé que le coût total de l’opération est de 52 000 € + 32 000 € (J’avoue ne pas avoir noté ce que représentent les 32 000 €). Il est malhonnête (sur un compte-rendu) de ne mentionner que le coût communal, sans indiquer le coût global et les différentes sources de financement. Toutes ces sommes, quelque soit le chemin tortueux emprunté, proviennent des impôts payés par le contribuable qui doit en être informé.

Cette rénovation consiste à remplacer les ampoules actuelles à vapeur de sodium par des ampoules LED qui consomment deux fois moins d’électricité. C’est merveilleux, on va faire une économie de 50% sur la consommation (1). Très bien, mais quel est le bilan financier?

Les ampoules à vapeur de sodium ont généralement une puissance de 150 W, si l’on fait, comme prévu, une économie de 50 %, la consommation baisse à 75 W. Ce qui représente une économie de 75 W, 12 heures par jour (temps moyen d’éclairage) pendant 365 jours au tarif bleu (2).

75 x 12 x 365 = 328 500 W = 328,5 kW à 0,156 € soit 51 € par an et par point lumineux.

La modification de chaque point d’éclairage coût 52 000 / 45 = 1155 €, on va donc amortir cette dépense sur 1155 / 51 = 22,6 ans. Ce n’est pas raisonnable, aucune entreprise n’accepte un amortissement aussi long sur cette catégorie d’équipement. De plus la subvention promise est subordonnée à la consommation d’énergie verte, elle aussi largement subventionnée par le contribuable.

Des travaux d’éclairage public rue de la Mairie. Il me semblait que cette rue devait faire l’objet d’un réaménagement dans le cadre de l’amélioration du centre village, cette opération est-elle incluse dans ce plan, ne serait-il pas judicieux de faire tous ces travaux en même temps ?

Enfin, quatre des luminaires de la place du Maréchal Ferrant détériorés vont être remplacés au coût unitaire de 3650 €.

Si je récapitule, au cours de ce conseil, EPORA a pris le contrôle du centre village, le PLU est de la responsabilité de ViennAgglo, l’éclairage est rénové suivant des directives imposées par ViennAgglo et l’Etat. Avons nous encore besoin d’une mairie dans les villages ?


(1) Information donnée pendant le conseil et recoupée sur différentes sources.

(2) Données optimistes, il est possible d’éclairer moins longtemps et le prix du kW devrait être moins élevé.

Publicités

Auteur : Daniel

Sur ce site, je vais publier mes réflexions sur la vie locale, nationale et plus, en fonction de l'actualité.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s