Conférence sur l’Europe

Vendredi 22 avril, en la mairie de Reventin-Vaugris, Monsieur Alain Reguillon (1) nous a fait un exposé très documenté sur l’état de l’Europe et les principaux problèmes qui se posent à elle.

Suite à des problèmes de santé, je n’ai pas participé au verre de l’amitié qui a suivi la conférence.

Les parties de texte en bleu sont mes commentaires personnels.

Tensions avec la Russie

En l’absence de structures diplomatiques et militaires européennes, les problèmes ont été traités maladroitement et en ordre dispersé.

En Ukraine se sont seulement la France et l’Allemagne qui ont négocié avec la Russie, sachant que si les troupe russes envahissent l’Ukraine, il se passera la même chose qu’en Crimée, l’UE n’a pas les moyens d’intervenir. Historiquement, la Russie a toujours essayé d’étendre son aire d’influence vers le Caucase et vers la mer noire.

En Syrie, il y a 13 millions de réfugiés pour une population totale de 23 millions de personnes. Le manque de coordination des intervenants occidentaux est flagrant, le Président Poutine a toute latitude pour manœuvrer comme il lui plait.

Les interventions extérieures permettent au gouvernement russe de masquer les problèmes intérieurs.

En Russie, le président Poutine est relativement populaire, jusqu’à l’embargo il a amélioré sensiblement le niveau de vie de la population (surtout des fonctionnaires), et la propagande pour établir une Grande Russie a toujours été efficace dans ce pays. 

Dette de la Grèce

Il y a plusieurs classements possibles pour évaluer les dettes des pays.

Si l’on utilise le pourcentage de PIB, la Grèce est loin devant l’Italie, le Portugal, la Belgique, l’Irlande …

Si l’on fait un classement de la dette par habitant on trouve l’Irlande, Belgique, Italie, Autriche, UK, France.

Dette publique des états de l’Union européenne en 2015
Pays
unité
Dette publique/PIB
%
Dette publique/habitant
Population
millions
Dette publique
milliards €
Drapeau de la Grèce Grèce 171,0 27 805 10,9 302
Drapeau de l'Italie Italie 134,6 36 056 60,8 2 192
Drapeau du Portugal Portugal 130,5 22 355 10,4 232
Drapeau de Chypre Chypre 109,6 22 569 0,85 19,1
Drapeau de la Belgique Belgique 108,7 39 310 11,3 443
Drapeau de l'Irlande Irlande 99,4 44 125 4,6 204
Drapeau de l'Espagne Espagne 99,3 22 850 46,4 1 062
Drapeau de la France France 97,0 31 672 66,4 2 103
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni 88,6 31 725 64,9 2 059
Drapeau de la Croatie Croatie 85,9 9 041 4,2 38,2
Drapeau de l'Autriche Autriche 85,3 33 336 8,6 286
Drapeau de la Slovénie Slovénie 84,1 15 585 2,1 32,1
Drapeau de la Hongrie Hongrie 78,0 8 434 9,9 83,5
Drapeau de l'Allemagne Allemagne 71,9 26 502 81,2 2 152
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 66,3 26 460 16,9 447
Drapeau de Malte Malte 66,3 13 228 0,43 5,7
Drapeau de la Finlande Finlande 61,2 22 922 5,5 126
Drapeau de la Slovaquie Slovaquie 53,5 7 947 5,2 41,3
Drapeau de la Pologne Pologne 51,9 5 605 38,0 213
Drapeau du Danemark Danemark 41,7 19 474 5,7 111
Drapeau de la Suède Suède 43,2 19 897 9,7 193
Drapeau de la République tchèque République tchèque 41,4 6 457 10,5 67,8
Drapeau de la Lituanie Lituanie 38,1 4 854 2,9 14,1
Drapeau de la Lettonie Lettonie 36,4 4 412 2,0 8,8
Drapeau de la Roumanie Roumanie 37,2 2 915 19,9 58,0
Drapeau de la Bulgarie Bulgarie 26,9 1 639 7,2 11,8
Drapeau du Luxembourg Luxembourg 21,3 19 838 0,56 11,1
Drapeau de l'Estonie Estonie 9,8 1 524 1,31 2,0
Drapeau de l’Union européenne Union européenne (moyenne/total) 86,0 24 463 508,5 12 439
Sources : Eurostat3,4

La Grèce est un pays rural qui n’a pas les moyens de rembourser sa dette. Le FMI estime que la Grèce ne pourra jamais rembourser. L’austérité a conduit les élites éduquées à quitter le pays. Les équipements réalisés sur fonds publics vont-être privatisé. (Pour le conférencier cela semble un problème, je ne comprends pas pourquoi)

La dette italienne est détenue majoritairement par les nationaux, ce qui permet certain « arrangements », alors que 80 % de la dette de la France est détenue par des étrangers. C‘est l’épargne des français qui garantit les emprunts d’Etat, avec le risque d’une chypriotisation des assurances vie.

La dette américaine est encore plus importante 19 000 milliards de dollars, mais le rôle du dollar comme monnaie de réserve lui permet plus de marge de manœuvre. La dette américaine a doublé pendant la présidence Obama.

La France voudrait mutualiser les dépenses de défense au niveau européen pour réduire sa dette. Les dépenses militaires depuis l’entrée de la France dans la zone euro s’élève à 720 milliard d’euros. Ces dépenses ont profité à tous les européens, il paraîtrait normal que tous participent à son financement.

Brexit

L’Angleterre semble vouloir quitter l’Europe, mais l’Ecosse et l’Uster veulent rester dans l’EU, les extrémistes recommencent à se manifester leur hostilité au gouvernement anglais.

Les économies de l’Irlande et de UK sont très liées, le Brexit diminuera les échanges entre les deux pays..

Je pense que le commerce entre les 2 pays continuera sans grand changements, de nombreux pays non intégrés dans l’UE commercent avec elles sans problème. (2)

Migration et réfugiés

Le conférencier estime qu’il n’y a pas de problème de migration en comparant le nombre de migrants dans l’année et la population européenne.

Le problème n’est pas le nombre annuel, mais le cumul des émigrés non intégrés depuis des dizaines d’années.

L’accord avec la Turquie n’est pas viable, il prévoit des échanges de migrants contre des réfugiés (?!?) et des dons d’argent.

L’UE n’a anticipé aucun des événements.

Terrorisme

Daech n’est pas une question religieuse, mais une question de pouvoir. Le pouvoir utilise la religion.

Après le printemps arabe, nous avons failli dans l’accompagnement des peuples vers la démocratie. Ce reproche a déjà été fait aux américains en Irak, mais les peuples de ces pays ignorent la notion de démocratie, cette notion est étrangère à leur culture, souhaitent-ils y accéder ?

L’Europe, par la faiblesse de ses institutions, n’a pas de solution pour réagir face au terrorisme, il n’y a pas d’outils communs et pas de projet commun.

Euro

Le conférencier n’a pas abordé le problème de l’euro, monnaie mal dirigée par un banque européenne folle, qui va jusqu’à imaginer des taux d’intérêt négatifs. Lorsque les taux d’intérêt vont remonter, tout comme le prix du baril de pétrole, la crise dans les pays endettés sera terrible.

Je n’ai pas l’optimisme du conférencier, le bateau Europe navigue sans capitaine, sans cap défini. Les institutions s’égarent dans des détails de normes inutiles, et nous engagent dans une transition énergétique inutile et une lutte climatique idéologique. Les dirigeants européens comme les dirigeants français ne connaissent que les taxes et les contraintes comme moyen de gouvernement.

C’est sûr, cela va bien se terminer !


(1) Monsieur Alain Reguillon, Président de la Maison de l’Europe de Lyon, secrétaire fédéral de l’UEF-France.

http://maison-europe-et-europeens.eu/


Pour en savoir plus :

(2) http://www.contrepoints.org/2016/04/16/243220-consequences-du-brexit-positives-europe

Publicités

Auteur : Daniel

Sur ce site, je vais publier mes réflexions sur la vie locale, nationale et plus, en fonction de l'actualité.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s