Conférence sur l’Europe

Vendredi 22 avril, en la mairie de Reventin-Vaugris, Monsieur Alain Reguillon (1) nous a fait un exposé très documenté sur l’état de l’Europe et les principaux problèmes qui se posent à elle.

Suite à des problèmes de santé, je n’ai pas participé au verre de l’amitié qui a suivi la conférence.

Les parties de texte en bleu sont mes commentaires personnels.

Tensions avec la Russie

En l’absence de structures diplomatiques et militaires européennes, les problèmes ont été traités maladroitement et en ordre dispersé.

En Ukraine se sont seulement la France et l’Allemagne qui ont négocié avec la Russie, sachant que si les troupe russes envahissent l’Ukraine, il se passera la même chose qu’en Crimée, l’UE n’a pas les moyens d’intervenir. Historiquement, la Russie a toujours essayé d’étendre son aire d’influence vers le Caucase et vers la mer noire.

En Syrie, il y a 13 millions de réfugiés pour une population totale de 23 millions de personnes. Le manque de coordination des intervenants occidentaux est flagrant, le Président Poutine a toute latitude pour manœuvrer comme il lui plait.

Les interventions extérieures permettent au gouvernement russe de masquer les problèmes intérieurs.

En Russie, le président Poutine est relativement populaire, jusqu’à l’embargo il a amélioré sensiblement le niveau de vie de la population (surtout des fonctionnaires), et la propagande pour établir une Grande Russie a toujours été efficace dans ce pays. 

Dette de la Grèce

Il y a plusieurs classements possibles pour évaluer les dettes des pays.

Si l’on utilise le pourcentage de PIB, la Grèce est loin devant l’Italie, le Portugal, la Belgique, l’Irlande …

Si l’on fait un classement de la dette par habitant on trouve l’Irlande, Belgique, Italie, Autriche, UK, France.

Dette publique des états de l’Union européenne en 2015
Pays
unité
Dette publique/PIB
%
Dette publique/habitant
Population
millions
Dette publique
milliards €
Drapeau de la Grèce Grèce 171,0 27 805 10,9 302
Drapeau de l'Italie Italie 134,6 36 056 60,8 2 192
Drapeau du Portugal Portugal 130,5 22 355 10,4 232
Drapeau de Chypre Chypre 109,6 22 569 0,85 19,1
Drapeau de la Belgique Belgique 108,7 39 310 11,3 443
Drapeau de l'Irlande Irlande 99,4 44 125 4,6 204
Drapeau de l'Espagne Espagne 99,3 22 850 46,4 1 062
Drapeau de la France France 97,0 31 672 66,4 2 103
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni 88,6 31 725 64,9 2 059
Drapeau de la Croatie Croatie 85,9 9 041 4,2 38,2
Drapeau de l'Autriche Autriche 85,3 33 336 8,6 286
Drapeau de la Slovénie Slovénie 84,1 15 585 2,1 32,1
Drapeau de la Hongrie Hongrie 78,0 8 434 9,9 83,5
Drapeau de l'Allemagne Allemagne 71,9 26 502 81,2 2 152
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 66,3 26 460 16,9 447
Drapeau de Malte Malte 66,3 13 228 0,43 5,7
Drapeau de la Finlande Finlande 61,2 22 922 5,5 126
Drapeau de la Slovaquie Slovaquie 53,5 7 947 5,2 41,3
Drapeau de la Pologne Pologne 51,9 5 605 38,0 213
Drapeau du Danemark Danemark 41,7 19 474 5,7 111
Drapeau de la Suède Suède 43,2 19 897 9,7 193
Drapeau de la République tchèque République tchèque 41,4 6 457 10,5 67,8
Drapeau de la Lituanie Lituanie 38,1 4 854 2,9 14,1
Drapeau de la Lettonie Lettonie 36,4 4 412 2,0 8,8
Drapeau de la Roumanie Roumanie 37,2 2 915 19,9 58,0
Drapeau de la Bulgarie Bulgarie 26,9 1 639 7,2 11,8
Drapeau du Luxembourg Luxembourg 21,3 19 838 0,56 11,1
Drapeau de l'Estonie Estonie 9,8 1 524 1,31 2,0
Drapeau de l’Union européenne Union européenne (moyenne/total) 86,0 24 463 508,5 12 439
Sources : Eurostat3,4

La Grèce est un pays rural qui n’a pas les moyens de rembourser sa dette. Le FMI estime que la Grèce ne pourra jamais rembourser. L’austérité a conduit les élites éduquées à quitter le pays. Les équipements réalisés sur fonds publics vont-être privatisé. (Pour le conférencier cela semble un problème, je ne comprends pas pourquoi)

La dette italienne est détenue majoritairement par les nationaux, ce qui permet certain « arrangements », alors que 80 % de la dette de la France est détenue par des étrangers. C‘est l’épargne des français qui garantit les emprunts d’Etat, avec le risque d’une chypriotisation des assurances vie.

La dette américaine est encore plus importante 19 000 milliards de dollars, mais le rôle du dollar comme monnaie de réserve lui permet plus de marge de manœuvre. La dette américaine a doublé pendant la présidence Obama.

La France voudrait mutualiser les dépenses de défense au niveau européen pour réduire sa dette. Les dépenses militaires depuis l’entrée de la France dans la zone euro s’élève à 720 milliard d’euros. Ces dépenses ont profité à tous les européens, il paraîtrait normal que tous participent à son financement.

Brexit

L’Angleterre semble vouloir quitter l’Europe, mais l’Ecosse et l’Uster veulent rester dans l’EU, les extrémistes recommencent à se manifester leur hostilité au gouvernement anglais.

Les économies de l’Irlande et de UK sont très liées, le Brexit diminuera les échanges entre les deux pays..

Je pense que le commerce entre les 2 pays continuera sans grand changements, de nombreux pays non intégrés dans l’UE commercent avec elles sans problème. (2)

Migration et réfugiés

Le conférencier estime qu’il n’y a pas de problème de migration en comparant le nombre de migrants dans l’année et la population européenne.

Le problème n’est pas le nombre annuel, mais le cumul des émigrés non intégrés depuis des dizaines d’années.

L’accord avec la Turquie n’est pas viable, il prévoit des échanges de migrants contre des réfugiés (?!?) et des dons d’argent.

L’UE n’a anticipé aucun des événements.

Terrorisme

Daech n’est pas une question religieuse, mais une question de pouvoir. Le pouvoir utilise la religion.

Après le printemps arabe, nous avons failli dans l’accompagnement des peuples vers la démocratie. Ce reproche a déjà été fait aux américains en Irak, mais les peuples de ces pays ignorent la notion de démocratie, cette notion est étrangère à leur culture, souhaitent-ils y accéder ?

L’Europe, par la faiblesse de ses institutions, n’a pas de solution pour réagir face au terrorisme, il n’y a pas d’outils communs et pas de projet commun.

Euro

Le conférencier n’a pas abordé le problème de l’euro, monnaie mal dirigée par un banque européenne folle, qui va jusqu’à imaginer des taux d’intérêt négatifs. Lorsque les taux d’intérêt vont remonter, tout comme le prix du baril de pétrole, la crise dans les pays endettés sera terrible.

Je n’ai pas l’optimisme du conférencier, le bateau Europe navigue sans capitaine, sans cap défini. Les institutions s’égarent dans des détails de normes inutiles, et nous engagent dans une transition énergétique inutile et une lutte climatique idéologique. Les dirigeants européens comme les dirigeants français ne connaissent que les taxes et les contraintes comme moyen de gouvernement.

C’est sûr, cela va bien se terminer !


(1) Monsieur Alain Reguillon, Président de la Maison de l’Europe de Lyon, secrétaire fédéral de l’UEF-France.

http://maison-europe-et-europeens.eu/


Pour en savoir plus :

(2) http://www.contrepoints.org/2016/04/16/243220-consequences-du-brexit-positives-europe

La liberté

A la lecture du dernier compte rendu du Conseil Municipal de Reventin-Vaugris, fait rapidement et avec humour par monsieur Martial Fiat, candidat malheureux lors des dernières élections et ex-adjoint j’ai remarqué cette phrase (1) :

« Je le croyais pourtant homme de gauche, farouche partisan de la liberté d’expression. »

Il y a deux valeurs dont se targuent la gauche, le cœur et la liberté.

Le cœur  consiste à prendre aux uns pour donner aux autres :

CgFk7ASWEAAKrQN

La gauche est généreuse avec l’argent des autres, c’est de la spoliation.

La liberté est de plus en plus bafouée par notre gouvernement actuel, par des lois coercitives (la liste ci-dessous est incomplète) par un gouvernement de gauche qui, la main sur le cœur, jure ne vouloir que notre bien.

  • Loi ALUR sur le logement porte atteinte à la liberté de disposer de sa propriété comme on l’entend (Article 17 de la Déclaration des Droits de l’Homme).
  • Atteinte à la liberté de penser par des lois mémorielles et par des subventions à la presse fonction de son orientation politique (Article 18, 19 et 20 de la Déclaration des droits de l’Homme).
  • Atteinte à la vie privée, comment et quoi manger et boire, comment dormir et avec qui.
  • Atteinte à la liberté individuelle, arrestations de personnes portant le tee-shirt du mariage pour tous alors que d’autres arborent impunément celui de Che Guevara, bandit sanguinaire.
  • Espionnage d’Internet, avec des « boites noires » et Hadopi (Article 12 de la Déclaration des Droits de l’Homme).
  • Utilisation de la fiscalité pour punir et diriger l’activité économique.
  • Atteinte à la liberté d’entreprendre par une foule de règlements et de normes coercitives et injustes.
  • Etat d’urgence renouvelé, sans justification réelle.
  • Lois antiterroristes entraves à la liberté du citoyen.
  • Projet de suppression de l’argent liquide pour mieux surveiller les activités des citoyens.

NB : La gauche ne respecte pas nos libertés, mais la droite ne fait pas mieux. La différence c’est qu’elle ne s’auto-félicite pas de la faire.


1/ http://capsur2020.simplesite.com/421178785

Nuit debout, une histoire à dormir debout

Je ne suis pas parisien et c’est au travers de différents reportage sur la toile que je me suis informé sur ce mouvement. Aucun doute, il y a beaucoup de ressemblances avec mai 68.

Je suis atterré par l’indigence des idées et du manque de réalisme des propositions. On sent un remontée de l’odeur putride des tristes individus nommés  Che Guevara, Mao ou Pol Pot dans les têtes de ceux qui risquent de conduire la France de demain. Si l’on se réfère à mai 68 et à certains événement plus proches, les dirigeants des mouvements sont devenus nos dirigeants, avec les résultats catastrophiques que l’on connait depuis 35 ans.

On peut être inquiet sur la santé mentale de ceux qui refusent de travailler et de payer un loyer. Ces petits trous du cul ne savent pas où conduisent leurs idées avariées. Un conseil allez donc faire un tour à Cuba, en Bolivie et mieux encore au Venezuela pour voir le résultat des principes que vous défendez. Si vous ne voulez pas travailler, qui va fabriquer et payer vos iPhone, vos logements, votre nourriture et votre santé ? Qui ?

12991088_10154185258389074_2107018632432390939_n

On voit là le résultat des cours d’économie ouvertement anti-capitaliste et d’une éducation nationale au service de la politique, en pleine concordance avec les gouvernements récents et actuel.

CgFk7ASWEAAKrQN.jpg

Ces bandes d’énergumènes ne connaissent même pas l’histoire et les réalités du XX ème siècle. Il leur faut prendre à ceux qui travaillent pour que eux puissent vivre sans rien faire. L’idée de prendre aux rentiers est une idée moisie du XIX ème siècle, les rentiers d’aujourd’hui sont les retraités qui ont cotisé sur le fruit de leur travail pour avoir une pension.

On nous rabâche sans cesse que nous avons vécu la période faste des 30 glorieuses sans savoir ce qu’elle recouvre.

A la fin de la guerre, une grande partie des logements et des entreprises étaient détruits, il a fallu reconstruire. Cette période de progrès économique s’est faite par la travail (44 heures par semaines et 2 semaines de congés payés), y compris par ceux qui avaient fait la première guerre mondiale.

Le début de cette période, s’était la recherche d’un toit (pas un logement, un toit), les besoins de base étaient rationnés et obtenus en échange de tickets (ou le marché noir).

J’ai vécu cette période, et c’est en voyant mon père revenir de 48 heures de travail continu sur des matériels de déchargement des cargaisons de charbon des cargos que j’ai décidé de changer de niveau social par les études pour ne pas vivre comme lui.

Aujourd’hui les enfants gâtés se plaignent de leurs conditions de travail scolaire, mais j’ai connu les classes installées dans des baraquements, chauffés au charbon. C’est l’instituteur qui s’occupait de l’unique poêle de la classe. L’hiver l’encre était gelée dans les encriers, il fallait écrire avec des gants. Le collège était aussi installé dans des baraquements inconfortables cela ne nous a pas empêcher de travailler.

Je me demande comment nous avons survécu en primaire au rythme infernal de 5 jours de classe de 6 heures y compris le samedi, et aussi les horaires déments du lycée, 40 heures de cours (y compris le samedi jusqu’à 18 heures) plus 3 heures de devoir surveillé par semaine ! Les heures de cours faisaient réellement 1 heure de 60 minutes.

Toute notre enfance, les communiqués à la radio nous donnaient des informations sur la guerre d’Indochine, puis de la guerre d’Algérie. Le contingent engagé, ce qui veut dire que les jeunes se posaient la question de savoir si cette guerre allait durer et si ils seraient obligés de partir à leur tour au combat.

Pendant mes études, je travaillais chaque été pour compléter ma bourse, pas question d’aller glander en fumant des joints.

Ensuite s’était le service militaire, période où la France nous employait sans nous payer.

S’il était facile de trouver un job au début des années 70, les choses ont vite changé avec le premier choc pétrolier, puis l’arrivé de Mitterrand au pouvoir. Il a enterré les 30 glorieuses. Et bien non, ces années n’ont pas été un long fleuve tranquille.

Mitterrand a nationalisé les banques et les grandes sociétés. Quelques années plus tard les société en mauvais état ont été privatisées.

L’Etat, toujours aussi mauvais gestionnaire, a revendu moins cher que ce qu’il avait acheté, il y a perdu notre argent et l’endettement de l’Etat a débuté. La catastrophe économique commençait.

C’est ce que nos « nuits debout » voudraient appliquer de nouveau, en pire.

Je ne suis pas responsable du passif et de la situation actuelle, mais il ne s’est jamais présenté de candidats lors des élections capable d’inverser la tendance sauf un, Madelin, vite remis au placard par ses pairs.

Pour cette raison, j’ai souvent voté « blanc », mais la démagogie du pouvoir et l’achat des voix par des mesures d’exonération fiscales et de subventions n’ont pas permis aux gens raisonnables et conscients d’inverser la tendance.

Plus que les gens qui ont travaillé, ce sont surtout des profiteurs politiques, syndicalistes, hauts fonctionnaires qui se sont enrichis, et vous « Nuit Debout », ce que vous voulez c’est prolonger ce système inique à votre avantage. Non merci.

Maintenant,  retroussez vos manches te mettez vous au boulot, car il y a de toute évidence des choses que vous ignorez. Vous êtes archi-nuls en économie, en psychologie, en sciences.

CgQCTyJW4AAdPwH
Je garde vos photos, je m’en souviendrai lorsque vous chercherez du travail.
12963694_10154179263284074_4600163940110945670_n
Ça me rappelle l’autogestion chère à Cohn Bendit et Rocard